Études en cours

La So.MOS réalise régulièrement de nouvelles études.

Les Hyménoptères Sphéciformes du département du Loiret : inventaire de la biodiversité, importance écologique et intérêt patrimonial

Avec plus de 400 espèces en France, les Sphécifomes (Crabronidés, Sphécidés et Ampulicidés) sont des guêpes prédatrices diversifiées. Elles sont essentielles au bon fonctionnement des écosystèmes car elles régulent, de par leur activité de chasse, de nombreux invertébrés (pucerons, araignées, mouches, etc.). Il n’existe à l’heure actuelle aucun document qui permette de nous renseigner sur la diversité effectivement présente dans le département du Loiret ainsi que dans la région Centre-Val de Loire.

 

Le but de ce projet est de publier un document scientifique illustré qui vise à : 1) Dresser la liste des espèces présentes dans le Loiret ; 2) Préciser les fréquences des espèces (rares, communes…) ; 3) Mettre en évidence les espèces d’intérêt patrimonial, les espèces indicatrices et les espèces exotiques. Ce travail conduira à une meilleure prise en compte locale des Hyménoptères dans la préservation du patrimoine et dans les actions de gestion des espaces naturels.


Bembix rostrata (cliché A. Adamski)



Les Syrphes du Loiret

Les Syrphes font partie de l’ordre des Diptères, qui regroupent ce que l’on nomme plus familièrement les mouches et les moustiques. Les Syrphes composent la famille des Syrphidae (Syrphidés en français). Il s’agit d’insectes de taille petite à moyenne, de 4 à 15 mm environ. Quelques 6000 espèces évoluent dans le monde, dont plus de 550 se rencontrent en France. Les connaissances sur les Syrphes n’ont cessé de progresser ces dernières décennies, alors que ces insectes restent relativement méconnus en région Centre-Val de Loire. Ces mouches, aux allures souvent mimétiques d’abeilles, de bourdons ou de guêpes, méritent pourtant une attention toute particulière.

 

En effet, leur rôle dans l’environnement est essentiel. Elles contribuent de manière importante à la pollinisation des plantes à fleurs. On estime qu’en Europe plus de 70% de ces dernières reçoivent la visite régulière des Syrphes. En outre, un certain nombre de Syrphidés jouent un rôle dans la régulation des ravageurs (pucerons, psylles, thrips…) lors de leur vie larvaire. Ce groupe fonctionnel fortement touché par la crise de la biodiversité fait actuellement l’objet d’une étude approfondie dans le département du Loiret par trois membres de la So.MOS dans le but de consolider les connaissances locales.


Episyrphus balteatus (cliché P. Barbier)